Un joueur compulsif au loto se suicide au printemps dernier

La Française des Jeux accuse un buraliste d’avoir encouragé un joueur de loto interdit de casino à avoir parié toujours plus.
Celui-ci s’est vu enlever son agrément par l’entreprise publique la Française des Jeux. A ce jour, vous ne trouverez plus aucun ticket de grattage et autres jeux de hasard dans le bar-tabac de Trie-Château dans l’Oise.

Fait divers triste sur les jeux d’argent:

Le jeune homme de 23 ans a mis fin à ses jours en se jetant d’un pont au printemps dernier alors qu’il dépensait jusqu’à 20 000 euros par jour selon son père qui a retrouvé des tickets de paris sportifs dans la voiture de son fils.
Selon la FDJ, le détaillant de jeux de hasard était au courant des comportements compulsifs et addictifs du jeune homme pour les jeux d’argent et n’a pas pris le soin de l’informer sur les conséquences des jeux d’argent.

Le buraliste s’explique:

Un jeune homme se suicide après avoir jouer aux jeux d'argent de la FDJDe plus, toujours selon la Française des Jeux, le buraliste n’aurait jamais dû accepter de valider les bulletins du parieur et encore moins lui proposer les jeux à gratter disposés devant sa vitrine.
Au micro des journalistes de RTL, le buraliste explique qu’à plusieurs reprises il lui a dit qu’il ne devait pas jouer autant d’argent et se dit être victime d’une machine à fric et ne veut pas payer les pots cassés.
C’est devant le tribunal de Nanterre que l’affaire sera jugée le 22 novembre car le buraliste à porter plainte pour avoir était sanctionné et ne veut pas endosser la responsabilité de la mort du jeune homme.
Restez branché sur le site de grattage.info pour découvrir la décision du tribunal sur cette triste affaire qui a mal tourné.